Mes sorcières #3 : Cornélia

Nous sommes déjà à l’avant-dernière présentation ! Après Siobhan et Marcia, voici venu le temps de la prêtresse des Filles d’Odin : Cornélia.

Artiste : Xavier COLLETTE

 

Son histoire personnelle :

Cornélia est à la tête du coven des Filles d’Odin qu’elle gère avec une intransigeance et  une violence à la hauteur de la magie du sang.

Elle a succédé à Euphrosine après son échec face à Marcia,la prêtresse des sorcières Élémentaires, lors de la grande guerre qui a failli faire imploser la galaxie de Grianan. Cornélia a très vite compris où sa prêtresse avait failli. Dès son arrivée au pouvoir du coven, elle commanditera l’assassinat du métamorphe Élémentaire de Marcia. Privée de son allié métaphysique, cette dernière n’a plus la puissance nécessaire pour la tuer.

 Sa stratégie :

Elle a ouvert son coven aux converties afin d’agrandir ses rangs et prendre le dessus numéraire sur les Élémentaires.

Elle a réinstauré la coutume ancestrale de la Main. Cette pratique offre à la prêtresse de choisir parmi les membres de son coven, une sorcière qu’elle juge suffisamment forte pour pouvoir se charger d’exécuter ses ordres, seule.

En effet, la magie du sang requiert beaucoup d’énergie vitale. Pour soutenir les sorcières du sang, Cornélia a maintenu l’application strict du corpus, à savoir exercer la magie uniquement en groupuscule de 5 à 6 sorcières afin de répartir les prises de flux vital sur l’ensemble et non pas sur une seule personne.

La Main connait souvent une fin tragique, car elle se vide de sa part de mortelle, car elle ne peut pas la recharger entre les missions. Pour autant malgré cette issue prévisible, avant Cornélia, la fonction était enviée par chaque Pur-sang.

Lorsque Cornélia s’est rendue compte des capacités de la convertie Siobhan, elle l’a testée et a trouvé un moyen pour la mettre sous son joug de manière encore plus définitif. La nomination de l’ex-Élémentaire a suscité pas mal de jalousie, avant que les intentions de la prêtresse soient mise à jour, à l’insu de l’intéressée.

Artiste : Stefan KOIDL

Rapidement Cornélia a senti la puissance de Siobhan et s’en est inquiétée. Elle pressent que la jeune sorcière détient une force qu’elle sous-estime, fort heureusement pour la prêtresse. C’est d’ailleurs aussi pour sa survie qu’elle nourrit la haine de l’ex-Élémentaire pour les vampires.

Si Siobhan découvrait la vérité sur le lien entre la magie des Filles d’Odin et les vampires, Cornélia serait incapable de lutter contre la jeune femme…

 

Ce que j’aime chez elle :

 

Sa stratégie et son machiavélisme. Elle a su manipuler Siobhan pour la faire douter d’elle-même au point que cette dernière lui a donné toute sa confiance, son bonheur et sa vie…

Ce qui me plaît moins :

 

Son machiavélisme et sa malhonnêteté. Je sais ça peut sembler paradoxal, mais je suis ainsi 😉

 

Quelle transformation devra-t-elle accomplir pour obtenir son happy end ? 

 

J’ai déjà pas mal spolié les intrigues, du coup, cette semaine, je ne vous dirai RIEN sur l’avenir de la prêtresse des Filles d’Odin. Vous le découvrirez au fil des romans 🙂

 

Une image qui me fait penser à elle immédiatement :

J’en ai choisi deux pour illustrer le paradoxe de la personnalité de cette sorcière du sang :

La prêtresse rigide et intransigeante :

artiste inconnu

La sorcière qui se sert du sang pour se régénérer et gagner une puissance démultipliée par rapport aux autres Filles d’Odin :

artiste inconnu

 

Pour la dernière mise en avant de mes sorcières, j’ai décidé de vous comparer les Élémentaires et les Filles d’Odin. J’espère que cette conclusion vous plaira 😉

En attendant, si vous ne vous êtes pas encore plongé(e) dans l’univers de Siobhan, Fille d’Odin, je vous invite à cliquer ici.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.