Le passage ou quand la réalité se confronte à l’imagination ?

Il y a des jours où vous savez que plus rien ne sera jamais comme avant. Aujourd’hui en est un…

J’avais prévu de fêter IMBOLC, la fête païenne de retour à la lumière en publiant ma nouvelle Le passageQuoi de mieux qu’éclairer la thématique de la mort par cette douce lumière festive de purification et du renouveau en cours ?

Ce que je n’avais pas prévu, c’était que toute la symbolique de mon intention se matérialiserait.

Aujourd’hui est un jour qui marquera la fin et le début d’un autre bout de ma vie.

Aujourd’hui, nous avons accompagné le corps de ma mère de cœur vers sa dernière demeure.

Ce matin, j’ai entendu que : « les mots s’envolent » et, habituellement, j’aime cette légèreté. Pourtant aujourd’hui, je veux qu’ils pèsent, qu’ils s’inscrivent dans la matière et dans nos cœurs.

Aujourd’hui, je vous parlerai comme je l’ai rarement fait.

Aujourd’hui, je vais vous parler de moi. Moi, pas la personne virtuelle, non. Moi, celle que je suis à chaque instant, dans chacune de mes respirations, dans chacune de mes émotions. Moi, l’humaine.

Et pour cela, je vais vous parler d’Elle. Elle, ma grand-mère. Elle, la mère de cinq enfants. Elle, l’épouse fidèle et conciliante. Elle, la femme qui s’est oubliée pour être présente pour les autres. Elle, celle qui nous accueillait toujours avec son sourire et sa bonhomie chaleureuse. Elle, qui quoi qu’il se passait demeurait inflexible, solide comme un roc et pourtant toujours empreinte d’une vitalité et d’un rayonnement maternant. Elle, qui durant toutes ces années a réussi à contenir des personnalités fortes et à les maintenir souder autour d’elle. Elle, qui chaque jour était assise au bout de cette immense table massive. Elle, qui du haut de son 1,49 m avait l’aura et le cœur d’une géante. Elle, qui immuablement savait prêter son oreille pour une écoute active et bienveillante, sans jamais juger ou dénigrer. Elle, qui m’a permis d’avoir confiance en ma créativité, quelle que soit la forme qu’elle prenait. Elle, qui m’a offert ses bras et son amour inconditionnellement sans jamais rien me demander en retour. Elle, qui sans le savoir a marqué à jamais mon cœur, l’évolution et la maturation de la femme que je suis aujourd’hui. Elle, qui m’a toujours encouragée sans aucune attente de résultat, juste pour le plaisir de voir l’autre heureux. Elle, qui savait au-delà des mots et des sourires, ce qui se dissimulait. Elle, que j’aime et qui me manquera de bien des manières.

Pour Elle, aujourd’hui, je dépasse les peurs, je bouscule mes codes et je partage ma peine. Pour Elle, aujourd’hui, je suis heureuse de la savoir enfin en paix et dans l’amour. Pour Elle, je vous remercie de ces instants que vous venez de consacrer à lire ma déclaration d’amour et pour l’attention que vous aurez portée à ce bout de femme exceptionnelle et irremplaçable.

Merci à Elle, merci à vous.

Aujourd’hui est l’amorce d’un nouveau demain. 

Je t’aime. 

 

Laisser un commentaire