Le grimoire qui changera la vie #3/7 : le cyclope

 

le grimoire qui changera la vie d'angélique malakh

— Que se passe-t-il encore ? Ce n’est pas le moment de ralentir la cadence, bons à rien. Noël est dans deux nuits, alors bougez-vous, hurla une voix rocailleuse et ferme.

Les lutins se précipitèrent tous à leur poste en une fraction de seconde, alors que l’individu s’approchait du donneur d’alerte. Clara aperçut de grosses bottes noires dans lesquelles s’enfonçait un pantalon vert bouffant, puis un ceinturon gigantesque en cuir sombre avec une boucle au tressage étrange. Un trousseau avec une multitude de petites clés dorées tressautait en suivant sa démarche déhanchée. Le cœur de l’adolescente se serra quand d’énormes mains épaisses tapèrent sur un ventre rebondi avant de s’emparer du lutin zélé dans le bruit d’un objet métallique qui se rompt. La créature s’époumonait et s’agitait en tout sens.

— Pitié, ne me mangez pas. Il y a une intruse parmi nous, regardez par vous-même, supplia le bonhomme aux oreilles pointues qui s’étaient rabaissées sur ses joues potelées.

— Tu ne m’auras pas, insignifiante chose. J’avais un petit creux, ton comportement m’arrange, ricana-t-il en amenant le lutin au-dessus de sa bouche entrouverte.

Des dents sales au placement anarchique et son œil unique accentuèrent la frayeur de Clara. Elle se mit à hurler à son tour bien malgré elle.

— Qui a fait ça ? s’étonna le cyclope en secouant le lutin tel un pantin par sa redingote.

Clara essaya d’ouvrir les yeux de toutes ses forces, en vain. Elle ne contrôlait plus rien ni ne maîtrisait son corps. Elle avait l’impression de sombrer dans la folie ou de subir le joug d’une force supérieure invisible.

— Toi ! Je te vois là, scanda le géant en pointant son gros doigt crasseux vers la vision de Clara.

— Relâchez-le immédiatement, tenta la jeune fille, prise d’un excès de confiance.

— Et pourquoi je ferais ça ? éclata de rire le cyclope, avec un sourire carnassier.

— Parce que sinon…

— Quoi ? s’esclaffa-t-il en remontant le lutin vers sa dentition.

— Pitié, vociférait ce dernier, ses bras protégeant son visage.

— Ça suffit, vous êtes un monstre, s’énerva Clara. Comment pouvez-vous manger un lutin ?

Le cyclope s’arrêta, détailla sa proie au bout de ses ongles, puis la jeta au loin dans un fracas.

— Non ! s’écria Clara en entendant des bruits d’os brisés. Pourquoi avez-vous fait ça ? s’indigna-t-elle.

— Parce que j’en avais envie, tiens. Ici, c’est moi qui commande.

— Ça ne devrait pas se passer comme ça, soupira Clara, pour se rasséréner.

— Et que comptes-tu faire pour m’empêcher de faire ce que je veux ? (Il sembla réfléchir et sourit de nouveau, l’œil luisant.) On va bien se marrer, ironisa-t-il en avançant sa main du champ de vision de Clara.

Une immense décharge électrique coupa le souffle de Clara qui sentit son corps s’élançait dans les airs. Sa vision devint trouble et sa respiration se fit de plus en plus difficile. Clara perdit connaissance.

 

À suivre…
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.