Cadeau le texte de lancement de la prochaine série.

Avec les dernières corrections et la préparation du lancement de l’éclosion des élus, j’ai mis de côté l’histoire de Siobhan. Elle et le Corbeau me manquent. J’ai presque hâte d’avoir fini la publication du tome 1 de la Prophétie de l’Union pour me consacrer tout à eux.

Si tu me rejoins, je fais un bref rappel. J’ai participé au mois de novembre dernier au nanowrimo ( concours international qui consiste à écrire un roman de 50 000 mots minimum en 30 jours) en travaillant sur le premier jet du tome 1 de la série qui va concerner Siobhan. J’ai conclu le nano avec 50 706 mots exactement 🙂 Pour être honnête, je pensais que j’aurai écrit quasiment l’intégralité du premier jet… sauf que j’en suis à un peu plus de la moitié!

Du coup, 2 points différents se présentent:

  • je suis loin de voir le mot fin.
  • et c’est un gros avantage 🙂

Comme je te l’avais confié en octobre, je n’envisageais plus d’écrire un premier jet complet et d’attendre qu’il soit achevé avant d’attaquer la réécriture. Je n’ai pas suivi cette position pour l’écriture de Siobhan. Techniquement, je n’avais pas le temps de tenir les quotas en taillant dans le superflu. C’est pour cette raison que je suis satisfaite qu’il ne soit pas terminé. Dès que je reprends l’écriture (après le lancement de l’éclosion), j’entamerai la réécriture du manuscrit de novembre directement. Mon objectif est de le publier pour le printemps. Si je procède comme cela, que les béta-lecteur et la correction extérieure tiennent leurs délais comme pour l’éclosion, ça sera jouable.

carnet coeur

 

En attendant, je nous 😉 offre le texte d’ouverture de la série en mise-en-bouche. ( j’envisage de le compléter ) 

Je vais vous raconter une histoire. Je vous préviens de suite, elle n’est pas rose. Elle est sombre, dure et parfois cruelle. Durant les deux tiers de ma vie, j’ai été abandonnée, ballottée de familles d’accueil trop tactiles en foyers d’adolescents enragés. J’ai dû lutter, subir, me résigner, patienter, mais je n’ai jamais renoncé.
A mon émancipation lors de mes16 ans, j’ai émis mon premier cri. Une nouvelle naissance, ma renaissance. Je n’ai plus rien accepté. J’ai découvert une partie des secrets qu’ils auraient préféré garder cachés. J’ai changé d’identité et j’ai amorcé ma transformation. Depuis, je prépare ma vengeance.

Le temps que j’attendais depuis tant d’années est enfin venu. C’est aujourd’hui que tout se conclut. Les gens me connaissent sous Le Fléau. Personne ne sait à quoi je ressemble ni où je suis. Ils espèrent tous une chose: de ne pas croiser ma route.

Mon nom est Siobhan, je suis une fille d’Odin et ceci est ma vie.

Comment as-tu trouvé son goût ? Assez de condiments ?

🙂

Laisser un commentaire