Lomisstra: Tome 1 : Le lien de Gabriele Raymmond

Un coup de coeur 😉

Lommistra de Gabriele Raymmond

Quatrième de couverture :

Quatre lignées ancestrales. Un secret bien gardé. Un amour défendu.

Gabriela, dix-huit ans, mène une vie bien réglée dans les beaux quartiers parisiens. Partagée entre le lycée et sa meilleure copine, son existence semble parfaite. Mais lorsqu’Erwann, son ami – et amour – d’enfance réapparaît, tout se complique. Les forces surnaturelles auxquelles elle pensait avoir échappé ressurgissent avec lui et elle devient la cible d’une série de menaces. Forcée de se réfugier sur la terre de ses ancêtres, à Ladax, elle ne tarde pas à faire la connaissance du mystérieux Melvyn. Aussi séduisant qu’inquiétant, celui-ci semble connaître ses moindres secrets et ne cesse de lui tourner autour. Que cache-t-il ? Et quel est ce lien étrange qui se développe entre eux et s’intensifie au fil de leurs rencontres ?

Mon retour :

Cela fait plusieurs mois qu’Amazon me recommande ce livre et j’ai franchi le pas, la semaine dernière 🙂 Aucun regret ! L’écriture est fluide et très agréable. L’intrigue est bien vue avec un « parfait » dénouement, comme je les aime : tout est possible.

Gabrièle RAYMMOND a fait un choix judicieux de garder quasiment toutes ses intrigues ouvertes et je trouve cela culotté. J’ai aimé la prise de risque et du coup, ça met la barre haute pour le second tome.

Concernant l’histoire en elle-même, j’ai adoré la construction de l’ordre qui a un fonctionnement proche de ce que j’en sais d’une loge maçonnique dans ses rites, ses sacrements, ses codes et ses coutumes séculaires.

J’ai été étonnée de la belle réussite d’arriver à mêler dans un même roman avec justesse et succès, à mon avis 😉 , la sorcellerie, le paranormal, la romance, l’érotisme et le suspense. Tout le dosage était  ni trop, ni peu, juste parfait.

J’avoue par contre un bémol, une fois n’est pas coutume, mais j’ai été séduite par l’histoire et l’ambiance et non pas par le personnage principal de Gabriela. Ce n’est pas qu’elle soit antipathique comme j’ai pu qualifier d’autres héroïnes, mais elle s’est diluée dans le reste. J’ai un ressenti d’une belle union dans ce roman car tout est entrelacé, l’intrigue, les décors, les personnages, l’ambiance; au point que tout se complète à merveille et aucun élément n’écrase les autres.

J’en reviens à mon idée d’un savant et parfait dosage.

Tu l’auras compris, ce fut un coup de coeur

et je lirai avec joie la suite

😉 

Laisser un commentaire