Inspiration poétique d’une mort annoncée

 ATTENTION SPOILER!

évanescence

Quand ma princesse attrape un livre dans notre bibliothèque, qu’elle fait tomber L’anthologie de la poésie française du 17 ème et que j’ouvre une page « au hasard », cela donne ça :

Une scène  de la série de Siobhan, fille d’Odin 😉

Oh! quand la Mort, que rien ne saurait apaiser,

Nous prendra tous les deux dans un dernier baiser

Et jettera sur nous le manteau de ses ailes,

Puissions-nous reposer sous deux pierres jumelles!

Puissent les fleurs de rose aux parfums embaumés

Sortir de nos deux corps qui se sont tant aimés,

Et nos âmes fleurir ensemble, et sur nos tombes

Se becqueter longtemps d’amoureuses colombes! 

                                        Poème Oh! Quand la Mort… de Théodore de BANVILLE.

Il te faudra attendre encore quelques mois pour lire

ma version de Oh! Quand la mort..,

mais j’ai aimé le clin d’oeil et souhaité te le partager.

😉

Laisser un commentaire