Quand une illustration a engendré deux histoires…

J’ai envie de te partager une de mes pépites :

une source d’inspiration qui a engendré pas une, mais deux idées très différentes de personnages.

Source:inconnue

En effet, pour la petite histoire 🙂 j’ai découvert ce dessin lors d’un partage sur Facebook. Lorsque je l’ai vu, j’ai frissonné et l’ai enregistré dans mon téléphone.

La naissance d’Agapé, de La prophétie de l’Union

Plusieurs semaines après, alors que je corrigeais le tome 1 de La prophétie de l’Union, je suis « retombée » dessus en rangeant mes photos…et j’ai eu la surprise d’y voir l’illustration parfaite d’un instant de complicité entre Agapé et Clément ( il se produira dans un autre tome 😉 )

Du coup, j’ai commencé à la partager comme étant une représentation de mon couple phare de L’éclosion des élus.

L’évolution vers Grâce…

Depuis, j’ai écrit l’histoire de Grâce et Will (en cours de repos avant le polissage) et nouvel étonnement, Grâce ressemble à la jeune femme encore davantage qu’Agapé  ! Je me suis même rendue compte d’une chose à laquelle je n’avais pas prêté attention : elle porte une robe bustier verte. C’est la tenue que Grâce porte dans une scène clé du roman!

Si semblables et pourtant si différentes…

Sans compter l’antagonisme de leur personnalité ! Si Agapé et Grâce partagent quelques similarités physiques, il n’y en a aucune dans leur comportement ou leur psychologie…

Agapé est d’une nature téméraire, guerrière et sûre d’elle dans bien des domaines et elle aime se confronter à ses détracteurs. Son sens de la justice et de la vérité est exacerbé. Proche de sa famille, elle entretient un rapport fusionnel avec sa soeur, Haziel. Elle connaît peu de chose sur les relations amoureuses, car elle souffre d’un handicap sensoriel qui l’empêche de ressentir les contacts sur sa peau.

Grâce est à son opposé d’une nature renfermée et timide. Elle manque de confiance en elle et dans les autres. Ses relations familiales sont conflictuelles et chaotiques. Elle mène une double vie qu’elle tente par tous les moyens de maintenir pour son équilibre psychique. Si elle n’est pas au demeurant une femme légère, Grâce est une écrivaine de romans érotiques qui manie à la perfection les mots et les codes de son genre. Elle n’a aucun complexe sur le sujet, même si elle a eu peu d’aventures.

Elles partagent pourtant quelques points communs comme le manque de sociabilité et le goût de la solitude, le « vert » 😉 (à présent, on sait d’où ça vient!), leurs besoins d’être aimée et d’affection, leur besoin d’évolution par rapport à ce qu’elles sont dans leur vie… à toi, de découvrir le reste dans leurs histoires…

Vive le brassage de l’inconscient

Avec cette anecdote, je veux pointer  tout le travail que l’inconscient réalise en amont et que nous délivrons avec plus ou moins d’aisance dans nos histoires. Je trouve cela fabuleux qu’à partir d’une seule image, nous puissions y « percevoir » tant de choses différentes en fonction de nos sensibilités, de nos expériences et de notre état émotionnel lors de la confrontation.

 

Bien entendu, ce n’est pas une découverte,

mais un émerveillement d’y songer un instant.

Qu’en penses-tu ? 

🙂

 

Laisser un commentaire