Défi des 100 jours saison 1: semaine 4

Un mois depuis le démarrage de ma première saison du défi des 100 jours organisé par Lilou Macé !! déjà!!

 

la semaine dernière, j’annonçais officiellement lancer l’écriture du premier jet! J’étais heureuse de la tournure des choses et de mon inspiration. Je m’étonne encore du naturel qui est vite revenu. Quand je prends mon cahier, j’ai la sensation d’être dans ma chambre de jeune fille, sur mon lit en train d’écrire mes premiers poèmes ou nouvelles. un retour vers le passé plein de douce et tendre nostalgies. je me sens tellement à ma place. Je Suis.

 

Qu’ai je fait cette semaine?

j’ai mis en place une feuille plus précise pour savoir où j’en suis. Pour la première fois, je me suis sentie tellement « habitée » pas une scène que j’ai été incapable d’écrire ce que j’avais prévu dans l’ordre du chapitrage… alors j’ai lâché le cadre et le cerveau gauche pour laisser l’espace dont avait besoin mon hémisphère droit. Le résultat est d’une fluidité qui m’a décontenancé. Quelques erreurs de syntaxe et d’orthographe ont été à modifier mais la trame est parfaite et n’aura besoin d’aucun ajustement lors de la réécriture. C’est une de mes scènes finales principales! Une de celles qui m’ont inspiré l’histoire et les personnages principaux. Je me sens plus détendue depuis qu’elle a pu être couchée sur le papier. Je n’ai pas encore eu le temps de la taper à l’ordi par contre.

je me suis rendue compte que j’avançais davantage dans le contenu en écrivant à la main car j’écris bien plus vite que je tape, mais ça va m’obliger à un prendre un temps supplémentaire pour le passage à l’ordi. Du coup, j’envisage de commencer à taper lors des périodes où le contexte ne me permet pas de me concentrer pour l’histoire  mais sans prise de tête. Je ferai la réécriture du premier jet à l’ordinateur et ça ira très bien. Je n’ai pas envie de m’encombrer l’esprit avec ce genre de considération, actuellement, purement technique et formelle… je préfère me concentrer sur le fond, le travail des personnages, des intrigues et de l’Univers.Chaque chose aura son temps et je me sais suffisamment organisée pour pouvoir écrire sur des feuilles volantes et/ou sur mon carnet voire un bout d’un côté et de l’autre. Il est vrai que je n’ai que le recul de l’écriture de nouvelles (en plus volumineux) et c’est certain que les données de l’écriture d’un roman sont bien plus denses.  Je serai toujours à même de modifier mon organisation logistique si je vois que ça bloque ou que ça me ralentit.

Mon objectif à 15 jours, c’est d’écrire un minimum TOUS LES JOURS. Je me suis rendue compte qu’en attendant une brèche dans le planning de notre vie de famille, je me sentais sclérosée par moment. Les phrases arrivaient dans ma tête mais je ne pouvais pas les écrire ni les rassembler ce jour-là. Du coup quand j’ai été dans la capacité de pouvoir avoir le temps dont j’avais besoin: … plus rien… elles étaient parties et les nouvelles avaient une tournure moins sympa. J’ai réfléchi à ce soucis et vais voir si avec la fonction enregistrement vocal sur mon téléphone, ça pourrait  aider et servir de béquilles dans un premier temps. A tester!

Bilan de la semaine:

Chapitre 1 tapé à l’ordi, 1 scène importante et la moitié d’une autre d’écrits. une scène du chapitre 2 finie

Si vous désirais lire les semaines précédentes: semaine 1, semaine 2, semaine 3.

A la semaine prochaine, pour la suite.

Laisser un commentaire