Cyanure de Camilla de Camilla Läckberg

Quatrième de couverture :

Martin Molin accompagne sa petite amie Lisette sur l’île de Valö pour une réunion de famille juste avant Noël. Mais au cours du premier repas, le grand-père, un magnat industriel, meurt étouffé, juste après avoir annoncé à ses enfants qu’il les a déshérités. Martin se rend vite compte qu’il a été assassiné au cyanure. Une tempête de neige fait rage, l’île est isolée du monde et Martin décide de mener l’enquête. Offrant une pause à Erica Falck, Camilla Läckberg tisse un polar familial délicieusement empoisonné.

angélique malakh

Mon ressenti :

Pas le meilleur de Camilla Läckberg à mon goût.
Un huit clos avec pour personnage connu l’adjoint de Patrick hedstrom, le mari  d’Erica Falck, l’héroïne des romans de Camilla.

Je n’ai pas retrouvé l’humour, ni la fluidité de son écriture ni même le suspense habituel. J’ai trouvé cela lent avec pas mal de répétitions dans les informations.

Elle nous avait habituée à les distiller lentement et surtout à rendre quelques personnages sympathiques.
Là on a un huit clos avec une famille antipathique au possible et un indice énorme dès le début du roman avec le livre de chevet du grand-père.

C’est la première fois que je suis déçue d’un de ses romans,

mais ça ne m’empêchera pas de lire le suivant 😉

Laisser un commentaire